05 59 31 87 41 Sur rendez-vous


Une émotion est la manifestation d’un vif sentiment provoquant un trouble agréable ou désagréable, c’est aussi un sentiment qui nous permet de comprendre que nous sommes en vie, c’est ce qui provoque le mouvement de la vie en soi, car dépourvus d’émotions, nous serions des robots.

Réagir dans les situations émotionnelles difficiles : conflits, deuils, échecs, séparations épreuves,… ou bien faciles : succès, belles rencontres, réussites de tout ordre, relations amoureuses,… correspond à notre capacité d’être heureux, à choisir sa vie, à ne pas se laisser dominer par l’adversité et à établir des relations saines et harmonieuses avec les autres.

L’émotion est au cœur de l’humain, c’est l’expression de sa vie. Savoir l’écouter et la respecter c’est écouter sa personne, c’est-à-dire se considérer et s’estimer. Jusqu’à présent aucune des théories de la motivation n’a pris en compte le pouvoir des émotions à provoquer l’action. Pourtant l’émotion et la motivation sont étroitement liées.

Lorsque nous avons un besoin, nous sommes motivés pour le satisfaire. Si notre besoin n’est pas satisfait, cela générer en nous que nous voulions ou pas, une frustration et des attentes, et tout cet ensemble peut aboutir à de la colère.

Les émotions nous permettent de savoir si nous avons atteints nos objectifs par exemple, mais elles jouent aussi d’autres rôles, comme par exemple, nous avertir du danger. La peur est une de émotions primaires, elle peut nous sauver la vie, car elle nous prévient de la présence d’un danger dont nous n’étions pas conscient, ainsi face au danger et par rapport à notre peur, soit nous fuyons, soit nous nous protégeons, soit nous l’affrontons.

Les émotions ne servent pas uniquement à réagir à l'urgence, elles constituent également une grille de classification du monde. Elles nous permettent d'attribuer une valeur positive ou négative aux événements dans lesquels nous sommes engagés.

L'émotion estime la valeur des choses. Sur quelles références ? Le plaisir ou le déplaisir. Elle nous permet de classer les choses en favorables ou défavorables. Ce qui donnera des émotions positives ou bien des émotions négatives.

Nous savons qu'à chaque expérience est associé un plaisir ou une douleur. Habituellement nous entendons par plaisir la seule satisfaction immédiate, le seul bien-être de l'instant, la douleur étant associé à une sensation de mal-être général ou localisé.

Si notre cerveau est capable d'éviter des situations entrevues comme pénibles, de faire éprouver le bien-être comme le malaise c'est qu'il a la mémoire certaines événements. Alors plutôt que de chercher des réponses toutes faites, des soient-disant recette infaillibles à appliquer, apprenons tout simplement à penser et à décider « par » et « pour nous-mêmes ». S’écouter, écouter les autres en les autorisant de libérer certaines de leurs tensions et décharges émotionnelles, fera que nous en sortirons grandi de toutes les difficultés de la vie.

C’est pourquoi avoir confiance en soi, s’estimer et se laisser le droit d’exprimer ses émotions c’est satisfaire en grande partie ses besoins et ces besoins étant entendus, apaisés, respectés, accomplis et assouvis, nous serons enfin en paix avec soi-même et forcément avec les autres.